Biographie de Carlos Ghosn

PDGde Nissan en 2000, celui de Renault en 2005 ainsi que de l’Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn est sans conteste un industriel de renom. Il a été qualifié par le magazine Forbes comme l’homme qui travaille le plus dur dans le secteur de l’automobile, et cité par le magazine Fortune comme l’un des 10 hommes d’affaires les plus puissants en 2003. Ses succès lui ont valu de se faire proposer un poste de direction dans la plupart des plus grandes firmes automobiles.

grandes-firmes-automobiles.jpg

Il va souvent à contre-courant des traditions professionnelles, mais les japonais lui vouent une admiration sans bornes pour cela. Il est devenu le héros d’une bande dessinée manga et plusieurs livres de gestion traitent ses méthodes managériales. Polyglotte,Carlos Ghosn parle au moins 6 langues, possède 3 nationalités et prône le pluri culturisme.

De l’or entre les mains

Carlos Ghosn est un dirigeant connu pour ses réformes rigoureuses, parfois adulé et quelquefois controversé mais généralement, il réussit ses plans et atteint ses objectifs. Il sauve des emplois, ne recourt presque jamais aux licenciements, rénove et innove, redore des blasons. Grâce àCarlos Ghosn, par exemple, Nissan a conquis Mutsibushi, ce qui fait de l’Alliance Renault-Nissan un concurrent de choix face à Toyota et Volkswagen qui visent la première place.

Le style managérial de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn a toujours appliqué une approche transculturelle de management. Pour lui, de cela dépend en grande partie l’efficacité. Il est aussi constamment ouvert à la communication.

carlos-ghosn.jpg

Aussi bien dans ses plans de redressement de Nissan au Japon que de Renault en France,Carlos Ghosn n’entamait aucun projet sans avoir au préalable écouté tous les acteurs en jeu, analysé leurs propositions et impliqué tout un chacun dans la réalisation des objectifs. Ensuite, il explique clairement ses vues, et ne se contente pas de donner des ordres mais, en homme engagé, collabore pleinement avec le personnel.